blogpost
Révision de la directive sur les travailleurs détachés
ASD Group, le 16/02/2017

Ce matin la commission de l'emploi et des affaires sociales au Parlement européen devrait examiner le texte concernant le projet de révision de la directive de 1996 sur les travailleurs détachés.

 

Depuis plusieurs mois Elisabeth Morin-Chartier (@emorinchartier), co-rapporteure du texte de révision à Strasbourg, est en première ligne dans la lutte contre le dumping social en Europe, affirmant que Nous ne pouvons plus accepter de voir se développer en Europe un dumping social et une concurrence déloyale entre les entreprises qui respectent les règles et les autres.

 

Pour permettre aux entreprises d’exercer leurs activités dans des conditions de concurrence loyale, et pour assurer la protection des travailleurs détachés dans des conditions de travail décentes, elle propose de rendre obligatoire tous les éléments de la rémunération du pays d’accueil aux travailleurs détachés à partir du premier jour du détachement, de soumettre les travailleurs détachés à toutes les règles du droit du travail du pays d’accueil après 24 mois de détachement, et de casser les systèmes de sous-traitance en cascade via les agences d'intérim.

 

Madame Morin-Chartier estime que le travail détaché est un élément essentiel pour l’égalité des citoyens et pour le renforcement du marché européen. Mais les conditions doivent être recadrées et précisées, et tous les États membres doivent jouer le jeu et respecter leurs engagements.


Cette nouvelle Directive doit être le socle de l’Europe sociale, elle doit être le signal de la construction d’une Europe plus juste et plus proche des attentes des citoyens européens.